Titre Professionnel Opérateur (trice) en Vidéoprotection et télésurveillance

Satisfaction

A venir

Réussite

A venir
Mise à jour le : 21/04/2022

Public

Toute personne postulant à un emploi en entreprise de sécurité privée, souhaitant
acquérir des connaissances en surveillance, dans la lutte contre la fraude, et dans la
protection et sauvegarde des biens et des personnes.

Durée

283 Heures  (dont 42h de stage)

heure(s)

Validation

-Diplôme TITRE PROFESSIONNEL
(AMIS)
-Diplôme SSIAP 1
-Certificat SST
-Attestation BE-MANOEUVRE

Tarif

Nous consulter

L’opérateur(trice) en surveillance à distance assure la sécurité des sites des clients professionnels et des particuliers en traitant les alarmes et/ou les images provenant des systèmes de vidéosurveillance ou de vidéoprotection dans le respect de la réglementation qui s’applique à ce métier.
En vidéosurveillance ou en vidéoprotection, l’opérateur(trice) analyse et exploite les images provenant des écrans pour assurer une veille continue sur les lieux, espaces ou bâtiments qu’il (elle) doit surveiller.
En télésurveillance, la fonction de l’opérateur(trice) est d’assurer la réception, le traitement rapide et efficace des informations reçues et des événements en fonction des consignes définies.
Pour chacune de ses tâches, il (elle) veille à se conformer au code déontologique et à prendre en compte les procédures internes de l’entreprise et celles issues du cahier des charges des clients.

 Objectifs

  • Assurer la surveillance visuelle d’un lieu à l’aide de moyens de vidéosurveillance
    ou de vidéoprotection.
  • Contrôler les accès par un système de vidéosurveillance ou de vidéoprotection.
  • Analyser et exploiter les images provenant d’un système de vidéosurveillance ou
    de vidéoprotection pour sécuriser des sites.
  • Veiller au fonctionnement du système vidéo en centre d’exploitation.
  • Gérer la sécurité des personnes et des biens et réguler l’organisation des
    interventions au moyen d’un dispositif de télésurveillance.
  • Traiter les informations et s’assurer du retour du fonctionnement à la normalité
    des systèmes de sécurité.
  • Déclencher l’intervention des personnes habilitées en cas d’alarme ou d’anomalie
    et des services compétents en cas de levée de doute positive.
  • Réguler l’organisation des interventions.
  • Veiller au fonctionnement et à la sécurité de la station centrale de
    télésurveillance.
  • Réceptionner et assurer le traitement des communications.

Blocs de compétences

1. Sécuriser des personnes, des lieux et des biens à l’aide de moyens de vidéoprotection ;
2. Gérer la sécurité des personnes, des lieux et des biens au moyen d’un dispositif de télésurveillance et réguler l’organisation des interventions ;

Modalités pédagogiques

Mixte

Délais d’accès à la formation

15 jours

 Lieux de formation

FCAG
42, Rue GARNER PAGES
97200 Fort-De-France

 Modalité d’évaluation

L’examen est composé de 3 épreuves (sauf dérogation).

Épreuve 1 :

QCU d’une durée de 45 minutes.

Épreuve 2 :

Mise en situation professionnelle Opérateur VIDEOPROTECTION

(10 minutes + 10 minutes) puis entretien technique (15 minutes).

 

Épreuve 3 :

Mise en situation professionnelle Opérateur TELESURVEILLANCE

(30 minutes + 20 minutes) puis entretien technique (15 minutes).

 

Epreuve pratique individualisée (déclaration apte ou inapte par un jury composé de représentants de la profession)

Le certificat de qualification est délivré par le ministère de l’intérieur.

 Sessions

 Programme

  • Sécuriser des personnes, des lieux et des biens à l’aide de moyens de vidéoprotection
  • Analyser et exploiter les images ou les alarmes d’un système de vidéoprotection
  • Gérer la sécurité des personnes, des lieux et des biens au moyen d’un dispositif de télésurveillance et réguler l’organisation des interventions
  • Déclencher et réguler l’intervention des personnes habilitées ou des services compétents ;

Ressources pédagogiques

Démarches pédagogiques utilisées :

  • Déductive.
  • Les méthodes utilisées pendant la formation pourront variées entre :
  • Méthode affirmative ou magistrale.
  • Méthode Interrogative.
  • Méthode Active.
  • Méthode Démonstrative.
  • Nous proposerons également :
  • Des mises en situations Du travail en sous-groupe

Personnes en situation de handicap:

PSH: Contactez-nous et nous étudieront la mise en œuvre des adaptations pédagogiques ou matérielles nécessaires pour compenser au mieux votre situation de handicap.

 

Débouchées

Le titulaire du diplôme TP-OVT et de la carte professionnelle pourra évoluer dans les secteurs d’activités suivants :

  • Le secteur privé ouvert ou non au public : service auprès des particuliers (logements individuels ou collectifs), auprès des entreprises (sites logistiques, sites sensibles, commerces, bâtiments tertiaires), transport (trafic routier) ;
  • Le secteur public : collectivités (CSU), aéroports et sites portuaires ;
  • Les services internes de sécurité (hors incendie) : entreprises de grande distribution, de la vente par correspondance et banques ;
  • Les sociétés de gardiennage dans leurs activités de surveillance.

Suite de parcours

La personne voulant se spécialiser, sous réserve des formations spécifiques du domaine, pourra passer les formations suivantes :

  • Agent SSIAP
  • Agent de sûreté portuaire
  • Agent cynophile
  • Agent de Protection Physique des Personnes
  • Agent de sûreté aéroportuaire
  • Agent de Recherché Privée
  • Convoyeur de fonds

Adaptation

Veuillez nous contacter

Cas de dispense

Veuillez nous contacter

Demande d’informations

Message concernant : Titre Professionnel Opérateur (trice) en Vidéoprotection et télésurveillance

Nouveau champ

11 + 6 =

Financements  

le CPF

Le compte personnel Formation

Pour les formations agent de sécurité

Lien Formation sécurité

Pour le SST :

Sauveteur secouriste du travail

Mac SST :

MAC SST

Le Compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne active, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle elle fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. L’ambition du Compte personnel de formation (CPF) est ainsi de contribuer, à l’initiative de la personne elle-même, au maintien de l’employabilité et à la sécurisation du parcours professionnel.

Par exception au principe mentionné ci-dessus, le Compte personnel de formation (CPF) peut continuer d’être alimenté même lorsque son titulaire a fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, et ce au titre des activités bénévoles et de volontariat qu’il exerce.

À qui s’adresse le Compte personnel de formation (CPF) ?

Le Compte personnel de formation (CPF) s’adresse à :

  • toutes les personnes de 16 ans et plus
  • par dérogation, les jeunes de 15 ans, ayant signé un contrat d’apprentissage, sont également concernés
  • le Compte personnel de formation (CPF) est fermé à la date à la laquelle son titulaire à fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, par exception au titre des activités bénévoles et de volontariat que le salarié exerce.
    Dès 65 ans, le compte CPF est automatiquement fermé pour les salariés ayant liquidés leurs droits à la retraite et n’ayant pas repris d’activité salariée.
    Si dépassé cet âge, la personne en retraite souhaite reprendre une activité professionnelle, le retraité actif a la possibilité de demander une réouverture de son compte CPF auprès du service client sur MonCompteFormation.gouv.fr
OPCO

Le 1er avril 2019, onze opérateurs de compétences (OPCO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils ont remplacé les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA).
Ces opérateurs de compétences ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.

Quel est le rôle des opérateurs de compétences ?

LES OPCO ont pour mission :

  • d’assurer le financement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles ;
  • d’apporter un appui technique aux branches professionnelles pour :
    • établir la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) ;
    • déterminer les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage et des contrats de professionnalisation ;
    • les accompagner dans leur mission de certification (construction des référentiels de certification qui décrivent précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée) ;
  • d’assurer un service de proximité au bénéfice notamment des très petites, petites et moyennes entreprises, permettant :
    • d’améliorer l’information et l’accès des salariés de ces entreprises à la formation professionnelle ;
  • d’accompagner ces entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle, notamment au regard des mutations économiques et techniques de leur secteur d’activité.
IMPORTANT :
Jusqu’à la date d’entrée en vigueur des dispositions relatives à la collecte par l’Urssaf ou la MSA au titre de la masse salariale 2022, les OPCO sont agréés pour collecter les contributions obligatoires des employeurs au titre du financement de la formation professionnelle et de l’alternance.
TRANSITION PRO
 Puis-je y prétendre ?

Le Projet de Transition Professionnelle s’adresse aux salariés du secteur privé en cours de contrat CDI, CDD, aux intérimaires et aux intermittents sous certaines conditions. Pour connaître ces conditions, cliquez ici.

Quelles sont les démarches pour obtenir un dossier ?

Vous pouvez retirer un dossier de prise en charge financière soit en nous contactant au 03 59 61 62 63, le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, ou le jeudi de 13h00 à 16h00, soit en vous rendant dans l’un de nos espaces territoriaux.

Quelles sont les modalités de prise en charge financière ?

Si votre projet de transition professionnelle est validé par la Commission Paritaire Régionale, la prise en charge de toute ou partie de votre rémunération ainsi que des frais pédagogiques – frais annexes, pendant la période de formation, seront définis selon certaines règles. Pour connaître ces règles, cliquez ici.

Quelles sont les démarches auprès de mon employeur ?

Dans le cadre d’un dossier CFP Projet de Transition Professionnelle pendant votre temps de travail, vous devez formuler en amont une demande d’autorisation d’absence auprès de votre employeur. La constitution du dossier de financement pourra s’effectuer seulement après accord de votre employeur. Pour plus de précisions, cliquez ici.

Dispositif démissionnaire : puis-je en bénéficier ?

Obtenir le chômage après une démission, c’est désormais possible. Mais pas de précipitation ! Avant de démissionner, il faut effectuer plusieurs démarches et respecter certaines conditions. Pour connaître ces conditions, cliquez ici.

CTM

Abonnez vous à notre news letter

Share This