Suite à l’état de sécheresse qui perdure en Martinique des départ de feu de broussaille on du être maitrisé par les pompiers du département . Afin de préserver les faibles ressources en eau le préfet à publier un arrêté interdisant dans les lieux sensibles (bois, forêts, friches et terrains assimilés tels que broussailles et savanes) et jusqu’à une distance de 200 m des espaces sensibles

  • de fumer et de jeter des mégots ou de jeter des objets en ignition (allumé) sur ces mêmes voies et sur leurs abords ;
  • d’apporter des allumettes et des appareils producteurs de feu (réchaud à gaz, barbecue…) ;
  • d’utiliser des engins susceptibles de provoquer un départ de feu, notamment les pelles mécaniques, les gyrobroyeurs et les disqueuses ;
  • de faire du feu par les propriétaires de terrain (charbonnage, usage des barbecues et l’incinération des végétaux ou de tout autre déchet) sauf autorisation délivrée par le maire.

N’oublions pas de plus qu’il est important de préserver la ressource en eau :

– l’arrosage des pelouses, des jardins d’agrément, des espaces verts publics et privés, ainsi que des espaces sportifs et récréatifs ;

– le lavage des véhicules et des bateaux hors des aires de lavages professionnelles et équipées de dispositifs haute pression économes en eau, exceptés les véhicules ayant une obligation réglementaire sanitaire, alimentaire ou technique telles les bétonnières ;

– la vidange et le remplissage de plus de 2 m³ des piscines privées ;

– la vidange des réservoirs d’eau potable sauf nécessité sanitaire.

La préfecture souligne que le non-respect de ces interdictions est passible d’une amende de 5e classe de 1 500€.